Solfège : le kit de survie du guitariste

Quoi, du solfège ?! Pitié non !

Et oui, le solfège est un mot qui fait peur à beaucoup d'entre nous.  Souvenirs douloureux des cours de flûte du collège ou des heures de conservatoire à analyser des portées (pour les plus veinards d'entre nous ! ) ; on aimerait bien qu'il n'ait jamais existé...

Mais pourtant, c'est une invention incroyable !!! Sans solfège il serait impossible de communiquer de manière universelle entre musiciens ; ce serait quand même dommage. 

Rassurez-vous : grâce aux fondamentaux très simples que je présente sur cette page, vous aurez toutes les armes nécessaires pour comprendre l'essentiel et bien débuter à la guitare (sans passer des heures à faire de la lecture de notes bien sûr ;) ).

Néophyte découvrant le solfège

Les notes 

DO, RE, MI, FA, SOL, LA, SI et DO, vous connaissez? Et bien ce sont 7 notes, qui correspondent chacune a un son différent. A la guitare, vous allez très souvent retrouver ces 7 notes avec leur appellation anglophone : 

Tout à droite, on entend à nouveau un DO mais plus aigu que le premier. Il s'agit d'une octave ; cela signifie qu'on a accompli un cycle entier des 7 notes et qu'on recommence un nouveau cycle. On peut jouer des octaves vers les graves ou vers les aigus. En théorie, ce cycle de notes est infini : il se répète dans les 2 sens, toujours dans le même ordre. 

Les notes se trouvent à une certaine distance les unes des autres : on l'appelle un intervalle. Les intervalles ne se mesurent pas en centimètres ou mètres mais en tons et en demi-tons. Toutefois, c'est exactement le même principe ! Une seule chose à savoir : 2 demi-tons = 1 ton  (mais ça, vous l'aviez déjà deviné). 

Voici les intervalles qui séparent les 7 notes : 

Toutes les notes sont séparées d'1 ton, sauf les duos Mi-FA et SI-DO qui sont "collés" avec seulement 1 demi-ton d'écart. C'est une règle universelle qui s'applique à toutes les musiques et à tous les instruments. 

A la guitare c'est facile, 1 case = 1 demi-ton. C'est valable sur n'importe quelle corde et n'importe où sur le manche. Voici donc un exemple des 7 notes à un endroit sur le manche :

Les dièses et les bémols

On a toujours l'impression que dès qu'il y a des dièses ou des bémols, cela va être compliqué ; mais pas du tout ! 

Si je schématise le manche de ma guitare, on voit qu'il y a des "trous" entre certaines notes : 

Ces trous, ce sont des notes bien sûr, puisqu'ils produisent un son ! Mais plutôt que de leur donner un nom qui leur est propre, on va "altérer" les notes existantes, c'est à dire les augmenter ou les diminuer d'un demi ton : 

Le dièse augmente la note d'un demi ton.

Le bémol diminue la note d'un demi ton.

Si je prends la case vide entre DO et RE, je vais pouvoir lui donner un nom : ce sera donc DO# ou REb. Et là je vous vois venir, vous allez dire "Hein, mais on peut appeler une note par 2 noms différents, non mais allô quoi !!! (si vous me permettez cette expression triviale). Et bien oui, tout à fait ! 

En fait, le choix de l'appeler DO# ou REb va dépendre notamment du contexte harmonique. Mais laissons ce concept abstrait de côté, nous n'en avons absolument pas besoin pour le moment. 

Retenez juste une chose : jouer un DO# ou un REb produit exactement le même son ! A notre échelle, c'est tout ce qu'il y a besoin de comprendre. Je peux donc compléter mon schéma et remplir les trous : 

Vous voyez, il n'y a donc rien de bien compliqué ! Par contre attention, souvenez-vous que MI et FA ainsi que SI et DO sont "collés". Du coup, il n'existe pas de MI# ou de FAb, et il n'existe pas de Si# ou de Dob. Enfin, en théorie... ! En fait ces notes existent bel et bien mais je les ai volontairement écartées de mon schéma pour faciliter votre compréhension, nous aurons l'occasion d'y revenir plus tard. 

Nous avons donc 12 notes dans une octave. Puisque les octaves se répètent à l'infini dans les graves ou dans les aigus, cela veut donc dire qu'il existe 12 notes en tout et pour tout dans notre musique occidentale. Tout ce que vous pouvez écouter ; rock, hip-hop, classique, jazz, metal, musiques électro, flamenco...est uniquement fabriqué avec ces 12 notes ! 

Ce sont les milliers de manières de les assembler, de les mélanger et de les associer qui créent ce qu'on appelle l'harmonie. 

L'altération de notes est un concept évolué et assez complexe que je simplifie beaucoup pour la compréhension de tous. J'ai pris le parti de ne pas aborder certaines subtilités afin de vous fournir uniquement les outils que j'estime nécéssaire.

Les partitions 

Le solfège, c’est entre autres l’art de savoir lire et écrire des partitions de musique dans lesquelles on retrouve toutes les informations nécessaires à l'interprétation d’un morceau : tempo, notes, rythmes, style de jeu, etc…

A la guitare, nous avons la chance d’avoir les tablatures, qui schématisent les 6 cordes et qui indiquent par un chiffre quelle case jouer : facile ! Si vous ne savez pas comment les lire, rdv sur la page lire une tablature

Il faut toutefois avoir un peu de vocabulaire en tête pour s’y retrouver :

 

  • La mesure : elle segmente un morceau en plusieurs parties égales grâce à un trait vertical. Cela permet au musicien de ne pas se perdre, en sachant par exemple que le couplet dure 4 mesures et le refrain 2 mesures.

  • Les temps : Ils décomposent la mesure et donnent le rythme du morceau.

  • Le tempo : il indique la vitesse du morceau et se compte en Battements Par Minute (BPM). Si le tempo est de 60 BPM, cela signifie donc qu’1 temps vaut 1 seconde.

  • Les notes : elles peuvent être de plusieurs durées :

La ronde dure 4 temps, la blanche 2 temps, la noire 1 temps, la croche 0,5 temps et la double croche 1/4 de temps. 

Exemple : si une mesure dure 4 temps, elle peut contenir soit :

  • 1 ronde

  • 2 blanches

  • 4 noires

  • 8 croches

  • 16 double croches

Si cette même mesure de 4 temps fait partie d’un morceau avec un tempo de 120 (un des standards pop/rock), cela signifie qu’1 temps dure 0,5 seconde. Il est facile de jouer une ronde (4 temps, donc 2 secondes), mais il faudra être un sacré guitar-hero pour enchaîner des doubles croches (8 notes par seconde) !

Prenez le temps de vous familiariser avec ces termes que vous serez amenés à croiser très souvent. Ces quelques notions devraient vous aider à démarrer la guitare du bon pied ! Si le sujet vous intéresse, vous trouverez des informations complémentaires sur la page consacrées aux tablatures.

Vous pouvez poser vos questions et réagir au sujet de cet article sur le forum.

  • Icône sociale YouTube
  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram
  • LinkedIn Social Icône

© 2018 - Guitar plug&play - tous droits réservés - Mentions légales - Politique de confidentialité - Conditions Générales de Vente