Torpedo Captor X ou standard : comment choisir ?

Le nouveau Torpedo Captor X de Two Notes est un outil incroyable pour les guitaristes amateurs d’amplis à lampes. Je vous ai déjà présenté son aîné, le Torpedo Captor standard ; bien moins complet mais beaucoup plus abordable. Aujourd’hui, je vous aide à définir quel modèle sera le plus en phase avec vos besoins.

Le Torpedo Captor 8 et le Torpedo Captor X de Two Notes

L’éternel problème des lampes

Impossible de profiter de votre ampli à lampes préféré à la maison à cause de sa puissance surdimensionnée ? Marre de passer deux heures avant chaque concert pour trouver un son correct avec votre guitare ? Fatigué de déplacer des micros pour trouver “le son” et d’utiliser de multiples vst/plugins pour vos prises studio ?

Rassurez-vous, nous sommes tous pareils. On adore nos chers amplis à tubes mais bien souvent on baisse les bras au profit du numérique qui, il faut bien l’admettre, est diablement simple et efficace en matière de prise de son.

Toutefois, force est de constater que le plaisir n’est plus le même, surtout quand on a la chance de posséder un bel ampli qui ne demande qu’à rugir… Figurez-vous que les français de Two Notes ont pensé à nous avec le Torpedo Captor et plus récemment le Torpedo Captor X.

À quoi sert le Torpedo Captor ?

Il s’agit d’un boîtier qui permet de capturer le signal de votre ampli à lampes juste avant que celui-ci n’arrive dans le haut-parleur. Pour cela, vous devrez simplement relier la sortie HP de votre ampli au Captor. Tout ce qui se passe en amont du HP (dynamique du pré-ampli, égalisation, travail de l’ampli de puissance) sera donc fidèlement transmis au boîtier. Si vous n’êtes pas familiarisé avec le fonctionnement d’un ampli guitare, je vous invite à en découvrir les bases dans cet article.

torpedo captor front avec reglages et simulation hp
Façade du Torpedo Captor standard

De nombreux plugins, VST ou simulateurs proposent d’émuler numériquement le comportement d’un ampli à lampes dans son intégralité (avec un réalisme et une qualité très variables). Le Captor va quant-à-lui capturer le véritable signal de votre ampli, avec toute sa richesse et sa dynamique. Il permet ensuite de simuler le rendu d’un baffle de votre choix et d’une prise micro, exactement comme en studio.

Vous avez dû mal à comprendre l’utilité de cet engin ? Voilà un exemple concret :

  • Pour une prise de son classique, on doit pouvoir pousser suffisamment son ampli à lampes pour le faire travailler à son “sweet spot” (ce qui signifie généralement jouer très fort) et utiliser un ou plusieurs micros pour capturer fidèlement le rendu sonore. Par ailleurs, on est tributaire de la bonne volonté, du temps et de la compétence de l’ingé son dans un contexte live.
  • Avec le Captor, il est possible de pousser l’ampli dans un silence total (nous y reviendrons) et de simuler la partie prise de son. Vous n’êtes plus dépendant d’aucun matériel. Votre son sera toujours le même quelle que soit la configuration extérieure (prise studio, branchement en direct console pour un live, repiquage de l’ampli par une DI, etc).

Loadbox du Torpedo Captor : jeu silencieux

Le Captor joue le rôle de loadbox. En compensant la charge électrique, il permet de débrancher le HP de l’ampli en toute sécurité. Vous pouvez donc pousser votre 50 watts full tubes dans la zone rouge à 2h du matin sans déranger les voisins.

Le signal capturé sera gonflé aux hormones mais vous pourrez le travailler tranquillement au casque depuis votre logiciel de MAO. Vous pourrez même brancher directement votre casque au boîtier dans le cas du Captor X.

captor loadbox
Branchement sans HP avec utilisation de la loadbox

Toutefois, rien de vous empêche de rebrancher le HP à la sortie du Captor pour continuer d’entendre le son sortir de votre ampli. Le Captor effectuera alors donc 2 actions parallèles :

  • capturer le signal juste avant le HP et le router où vous voulez (console, DI, carte son)
  • renvoyer le signal dans le HP si celui-ci est connecté

C’est une fonctionnalité très pratique en live. Vous vous entendrez jouer dans votre ampli alors que le signal est envoyé en parallèle dans la sono principale. Simple pour l’ingé son, simple pour vous, son de qualité ; que demander de plus !

Le Captor va encore plus loin dans cette configuration. Il vous permet également d’atténuer le volume de votre ampli.

Moins de puissance pour un meilleur son

En diminuant le volume d’au moins 20 db, le Captor permet d’utiliser votre ampli à la maison. Vous jouez à volume raisonnable tout en le faisant travailler dans son sweet spot.

L’atténuation de 20 db sera plus ou moins performante selon la puissance de votre ampli. Radicale jusqu’à 15w, elle sera toujours assez efficace jusqu’à 30 watts. Au delà (50 ou 100 watts), le sweet spot restera inatteignable à volume domestique.

Wall Of Sound : recréer le son de votre ampli

Afin de simuler le son du HP et la prise de son micro, il existe deux possibilités avec un Captor :

  • Utiliser la simulation intégrée nativement au boîtier pour être totalement autonome. Bien qu’assez générique, elle s’avère extrêmement simple et efficace. C’est la solution idéale pour ne pas mettre les mains dans le cambouis.
  • Utiliser le logiciel Wall Of Sound et/ou l’app “Captor remote” (Captor X uniquement). Cela permet de personnaliser le HP et les micros pour la prise de son virtuelle. Vous vous approcherez au plus près du son de votre ampli. Le résultat sera bluffant en prenant le temps de peaufiner ses réglages.
wall of sounds two notes
Interface Wall Of Sound pour affiner le rendu sonore

Vous connaissez désormais la philosophie du boîtier Torpedo Captor. Voyons maintenant quel modèle sera la plus adapté à vos besoins.

Torpedo Captor standard vs Captor X

Bien que le dernier-né de chez Two Notes soit plus complet et performant que son aîné, il n’a pas vocation à la remplacer. Le Captor standard n’est pas “moins bien” ou “trop vieux” par rapport au Captor X. Les deux boîtiers se complètent et visent un public différent.

Ce que sait faire le Torpedo Captor standard

torpedo captor profil
Le Captor standard existe en 4, 8 et 16 ohms
  • Loadbox
  • Réduction de puissance (-20 db)
  • Simulation de HP embarquée et totalement autonome
  • Logiciel Wall of Sound pour personnaliser le son via un logiciel de MAO (le Captor doit alors être en liaison avec un ordinateur)

Ce que sait faire le Torpedo Captor X

Le Torpedo CaptorX est facilement identifiable avec sa couleur blanche
Le CaptorX est facilement identifiable avec sa couleur blanche.

Vous découvrirez le fonctionnement du Torpedo Captor X en détails avec mon test vidéo. Voici un rappel de ses caractéristiques principales :

  • Loadbox
  • Réduction de puissance au choix de -20 db ou -38 db. -38db permet d’utiliser facilement un ampli de 20 watts sans déranger à la maison.
  • Simulation de HP embarquée et totalement autonome.
  • Logiciel “Torpedo remote” pour PC/Mac qui fonctionne en filaire.
  • App “Torpedo remote” pur IOS/Android qui fonctionne en bluetooth
  • 6 emplacements “presets” pour mémoriser ses réglages favoris
  • Prise casque directement en façade pour utiliser son ampli silencieusement
  • Réglages “voicing”, “space” et “in level” en façade pour ajuster le rendu à la volée

Les fonctionnalités du Torpedo Captor X sont donc très nombreuses. Nous allons revenir sur celles qui justifieront (ou pas) l’achat du boitier.

Les vrais plus du Torpedo Captor X

Prise casque et réduction de puissance

La prise casque est une option tout à fait incroyable. Quel plaisir de pousser à fond la disto de mon Mesa Boogie Rectoverb à 2h du matin! L’atténuation supplémentaire de -38db est aussi une grosse valeur ajoutée. Elle permet de rendre son ampli réellement docile pour le jeu tardif et sans casque.

Les réglages en façade du Captor X et la prise casque pour jouer sans bruit sur son ampli à lampes !
Les réglages en façade du Torpedo CaptorX et la prise casque pour jouer sans bruit sur son ampli à lampes !

“In level” pour sécuriser vos prises

Le bouton “in level” permet de limiter le niveau d’entrée et donc d’éviter les écrêtages en cas de changement régulier de canal (en passant par exemple d’un son très clean à un son très saturé dans une même phase d’enregistrement).

Le Captor standard s’en sort très bien avec un signal fixe qu’on a bien réglé. On risque cependant les mauvaises surprises en cas de mouvements sonores importants (pédales de disto-fuzz ou changement de canal sur l’ampli). Avec le “in level” enclenché, le Torpedo Captor X permet d’enregistrer de grosses variations de dynamique en toute sérénité. C’est un vrai confort pour la scène et la prise de son studio.

Torpedo remote : simple et puissant

Le coeur du Torpedo Captor X réside dans son app Torpedo Remote. Elle propose les fonctionnalités de “Wall Of Sound” couplées à un puissant outil de mixage du signal.

Avec Torpedo remote, il est (presque) inutile de retravailler le mix sur son DAW. Des outils extrêmement puissants comme l’égalisation, “space” (reverbs et ambiances de pièces), “twin tracker” (doubling ultra réaliste de la piste guitare), noise gate et enhencer permettent de parer à toutes les situations, en live comme en prise studio.

l'appli Captor Remote du torpedo captor X fonctionne en bluetooth
L’appli Torpedo Remote du Torpedo Captor X fonctionne en bluetooth.

C’est un gain de temps incroyable mais aussi une interface extrêmement fluide. Une fois installée sur son smartphone ou sa tablette, l’app Torpedo Remote se pilote en tactile et en bluetooth. Pas de câble, pas de latence, modifications sonores instantanées ; j’ai été bluffé par la performance de l’outil.

Presets mémorisables et potards en façade

L’utilisation du blutooth rend les modifications beaucoup plus simples que via ordinateur + carte son pour un usage live. Toutefois on a pas toujours le temps de dégainer son téléphone pour bidouiller ses presets. Le réseau mobile n’est pas non plus notre meilleur allié dans les salles de concert…

Two Notes a donc eu la bonne idée d’intégrer des réglages physiques en façade. On peut gérer niveau de sortie, in level, space, voicing et preset. Ce dernier permet de mémoriser 6 réglages dans le Captor. Ils pourront être utilisés de manière totalement autonome et sans connexion avec Torpedo Remote.

C’est un vrai confort quand on possède plusieurs amplis mais aussi quand on souhaite configurer plusieurs réglages fixes (jeu au casque, enregistrement audio, café et scène ouverte par exemple)

Quel Captor choisir ?

Si à la lecture de ces lignes le Captor X semble beaucoup plus intéressant que la Captor standard, n’oublions pas que 316 euros séparent les deux versions du boîtier. Comptez en effet 239 euros pour le Captor Standard contre 555 euros pour le Captor X (en juillet 2020).

Face à cet écart de prix conséquent (et justifié), il faut donc se poser les bonnes questions en fonction de votre usage.

Torpedo Captor standard : la solution de facilité

Le Captor standard est tout indiqué pour les guitaristes cherchant une solution simple pour un usage assez basique :

  • réduction de puissance pour jouer facilement à la maison, même si le jeu nocturne sera difficilement envisageable au delà de 10w
  • faire des enregistrements ponctuels avec un super rendu
  • sonoriser facilement des petites scènes/concerts/répets avec la simulation de HP embarquée

Il sera idéal pour les technophobes qui n’ont pas très envie d’aller farfouiller dans Wall Of Sound ; on branche, ça marche, on joue !

Pour les plus bidouilleurs, même si l’utilisation de Wall of Sound est possible (et facile) pour un usage studio, cela s’avère beaucoup moins pratique sur scène. Il faudra alors impérativement relier le Captor à un ordinateur + carte son qu’on sera obligé de trimballer et de garder près de soi.

Par ailleurs, bien que le Captor permette de jouer silencieusement, sachez qu’il vous faudra impérativement le relier à une carte son/console de mixage pour y brancher un casque. Le jeu au casque en direct sur le Captor standard est impossible

Torpedo Captor X : la solution semi-pro pour se faire plaisir

Entendons nous bien, la notion de “semi-pro” ne reflète en aucun cas un quelconque niveau musical mais simplement un type d’usage.

Le micro switch à l'arrière du CaptorX permet de choisir le type de réduction de puissance : full (0db), mid (-20db) ou low (-38db)
Le micro switch à l’arrière du CaptorX permet de choisir le type de réduction de puissance : full (0db), mid (-20db) ou low (-38db)

Vu son budget, le Captor X prend tout son sens si on compte exploiter la puissance de l’appli “Torpedo Remote” pour peaufiner la prise de son virtuelle et sculpter son signal grâce aux différents outils intégrés.

Si vous tournez sur plusieurs amplis et/ou que vous jouez régulièrement dans des configurations différentes (café, scène extérieure, salles de différentes envergures), le Captor X vous permettra de stocker une bonne fois pour toutes vos presets de base et gagner un temps incroyable dans la préparation de vos sets.

Vous pourrez adapter ces presets à la volée si besoin une fois en contexte de jeu, soit via l’appli en bluetooth soit en façade via les potards physiques.

Enfin, la prise casque et la réduction de puissance de -20 ou -38 db viennent parfaire le tableau pour rendre votre ampli totalement adapté au jeu domestique et à une prise de son optimale en toute circonstance.

La révolution est en route

Que ce soit le Torpedo Captor X ou le Captor standard, la technologie de Two Notes permet véritablement de redécouvrir son ampli à lampes. Jouer avec le volume à 0,5 et jouer avec le volume à 6 (grâce à la réduction de puissance du Captor) n’a strictement rien à voir en matière de son, de dynamique et de sensations de jeu. Votre ampli répondra à vos attaques, le gain se dosera aisément avec le potard de volume de la guitare et vous profiterez enfin de vos tubes !

J’espère que cet article vous aidera à y voir plus clair et à choisir le modèle qui vous convient le mieux. Je serai ravi de répondre à vos questions ou à vos remarques dans les commentaires. À très bientôt, Thibaut de GP&P

Ma pédagogie vous plaît et vous aide à progresser en vous éclatant sur votre guitare ? Participez au développement de GP&P et donnez-moi un coup de pouce en achetant le pack “Booster ses pentas” au prix que vous voulez !

Laisser un commentaire